Piquer un cent mètres, valise et smartphone à la main.  

 

Bob commence à s’impatienter, mais voilà enfin sa valise ! Une des dernières sur le tapis roulant, comme toujours ! Non, la toute dernière : car la suivante, il la connaît, elle a déjà fait une fois le tour. Bob saisit sa grosse valise rigide gris foncé. Bon sang, qu’elle est lourde ! A-t-on glissé quelque chose à l’intérieur ? Il regarde l’étiquette : mauvaise surprise, ce n’est pas la sienne ! Ces bagages avion se ressemblent tous et quand une marque a fait ses preuves, il y en a plusieurs exemplaires à chaque vol.

 

Nom du propriétaire ? Chris Rowland, une femme par conséquent. Non, ce n’est même pas sûr ! En tout cas, il ou elle est en passe de déménager – vu son poids, sa valise contient sans doute tous ses biens terrestres. Et pourquoi le passager en question n’a pas remarqué la différence de poids en s’en allant avec la valise de Bob ? En tout cas, il n’avait pas les yeux en face des trous !

 

Bob sort son smartphone, active la fonction de localisation « tracing », clique sur l’un des « babys » à surveiller – le numéro 7 est sa valise. Oui, elle s’éloigne, elle a déjà fait 172 mètres, elle a donc passé la douane. Son smartphone dans la main gauche à la manière d’une boussole, la poignée télescopique de la valise dans la main droite, Bob s’élance au pas de course !   

 

Cette personne, Chris Rowland, est quelqu’un de pressé, qui a passé la douane sans qu’on lui demande quoi que ce soit. Pas plus qu’à Bob du reste, heureusement ! S’il ne rattrape pas sa valise au plus vite, il va falloir qu’il s’adresse à la compagnie aérienne : est-ce qu’un passager s’est manifesté pour avoir une valise qui n’était pas la sienne ? Adresse, téléphone, trajets, échange de valises – quelle plaie, sans compter ses rendez-vous importants ! Et si Chris ne découvrait le pot aux roses qu’une fois arrivé dans quelque hôtel haut perché dans la montagne ? La semaine de Bob prendrait soudain un tout autre tour.

 

Bob continue à courir, sa valise à la main, tout en regardant son smartphone et se dit que cet exercice devrait faire l’objet d’une discipline olympique. Plus que 20 mètres, 15 mètres… là-bas, la station de taxis, quelques secondes encore, et adieu ma valise ! Qui est Chris parmi ces gens qui s’embarquent ? La mince jeune fille aux cheveux blonds ? Non, sa valise n’a rien à voir avec la sienne. Alors où est-elle sa valise ?  Bob jette un nouveau coup d’œil sur son smartphone. Il indique une tout autre direction : au milieu de la foule, Bob aperçoit un homme avec deux valises. Il est assis sur l’une d’elles et téléphone. Sur la valise de Bob !

 

« Excusez-moi, ça vous dérangerait de téléphoner sur votre propre valise? »

« Comment ça ?? »

« Vous êtes assis sur ma valise. La vôtre, c’est celle-ci ! »

L’homme se lève d’un bond, examine aussitôt l’étiquette.

« Oh, en effet ! Je suis désolé, vraiment – merci, un grand merci ! »

« Mais dites-moi, qu’avez-vous dans votre valise – des lingots d’or ? »

« Non, des livres, l’Encyclopaedia Britannica, édition de 1788-1801, je l’ai achetée à Londres. Tout le savoir de l’époque, 20 volumes, 24 kilos ! »

« En tout cas le plus lourd savoir auquel j’aie jamais eu affaire ! N’avez-vous pas remarqué que votre valise était beaucoup plus légère à l’arrivée ? »

« J’étais déjà en pensée dans ma conférence de ce soir. Comment m’avez-vous si vite trouvé? Vous avez de très bons yeux, Monsieur ! »

« Non, j’ai une sorte de radar qui a l’œil sur tout, et sur ma valise en particulier. Un récepteur super intelligent, ici, dans mon smartphone, qui opère par mesure d’angles, et dans ma valise,  un petit émetteur.

Chris Rowland en reste bouche bée. Puis, se reprenant : « Et où peut-on trouver – euh, elle a un nom, cette invention? »

« Oui, Tracewave »

« Incroyable ce qu’on fait aujourd’hui ! »

« En effet !  Ce savoir-là, vous ne pourriez plus le transporter dans cette valise. En tout cas, pas dans une encyclopédie ! »

 

Traduit de l’allemand par Anne-Marie Geyer

 

logo

Imprint/Impressum

 

© Copyright 2014 TraceWave GmbH All rights reserved.

Our topics: Real time location system, RTLS, indoor-GPS, location, iBeacon, safety, security, wireless, GPS, ASIC, integrated circuit, employee safety, child safety, workplace safety, employee safety, lumber yard safety, production plant safety, refinery safety, oil platform safety, mining safety, warehouse safety, robust wireless, startup, high-tech.

 

Piquer un cent mètres, valise et smartphone à la main.  

 

Bob commence à s’impatienter, mais voilà enfin sa valise ! Une des dernières sur le tapis roulant, comme toujours ! Non, la toute dernière : car la suivante, il la connaît, elle a déjà fait une fois le tour. Bob saisit sa grosse valise rigide gris foncé. Bon sang, qu’elle est lourde ! A-t-on glissé quelque chose à l’intérieur ? Il regarde l’étiquette : mauvaise surprise, ce n’est pas la sienne ! Ces bagages avion se ressemblent tous et quand une marque a fait ses preuves, il y en a plusieurs exemplaires à chaque vol.

 

Nom du propriétaire ? Chris Rowland, une femme par conséquent. Non, ce n’est même pas sûr ! En tout cas, il ou elle est en passe de déménager – vu son poids, sa valise contient sans doute tous ses biens terrestres. Et pourquoi le passager en question n’a pas remarqué la différence de poids en s’en allant avec la valise de Bob ? En tout cas, il n’avait pas les yeux en face des trous !

 

Bob sort son smartphone, active la fonction de localisation « tracing », clique sur l’un des « babys » à surveiller – le numéro 7 est sa valise. Oui, elle s’éloigne, elle a déjà fait 172 mètres, elle a donc passé la douane. Son smartphone dans la main gauche à la manière d’une boussole, la poignée télescopique de la valise dans la main droite, Bob s’élance au pas de course !   

 

Cette personne, Chris Rowland, est quelqu’un de pressé, qui a passé la douane sans qu’on lui demande quoi que ce soit. Pas plus qu’à Bob du reste, heureusement ! S’il ne rattrape pas sa valise au plus vite, il va falloir qu’il s’adresse à la compagnie aérienne : est-ce qu’un passager s’est manifesté pour avoir une valise qui n’était pas la sienne ? Adresse, téléphone, trajets, échange de valises – quelle plaie, sans compter ses rendez-vous importants ! Et si Chris ne découvrait le pot aux roses qu’une fois arrivé dans quelque hôtel haut perché dans la montagne ? La semaine de Bob prendrait soudain un tout autre tour.

 

Bob continue à courir, sa valise à la main, tout en regardant son smartphone et se dit que cet exercice devrait faire l’objet d’une discipline olympique. Plus que 20 mètres, 15 mètres… là-bas, la station de taxis, quelques secondes encore, et adieu ma valise ! Qui est Chris parmi ces gens qui s’embarquent ? La mince jeune fille aux cheveux blonds ? Non, sa valise n’a rien à voir avec la sienne. Alors où est-elle sa valise ?  Bob jette un nouveau coup d’œil sur son smartphone. Il indique une tout autre direction : au milieu de la foule, Bob aperçoit un homme avec deux valises. Il est assis sur l’une d’elles et téléphone. Sur la valise de Bob !

 

« Excusez-moi, ça vous dérangerait de téléphoner sur votre propre valise? »

« Comment ça ?? »

« Vous êtes assis sur ma valise. La vôtre, c’est celle-ci ! »

L’homme se lève d’un bond, examine aussitôt l’étiquette.

« Oh, en effet ! Je suis désolé, vraiment – merci, un grand merci ! »

« Mais dites-moi, qu’avez-vous dans votre valise – des lingots d’or ? »

« Non, des livres, l’Encyclopaedia Britannica, édition de 1788-1801, je l’ai achetée à Londres. Tout le savoir de l’époque, 20 volumes, 24 kilos ! »

« En tout cas le plus lourd savoir auquel j’aie jamais eu affaire ! N’avez-vous pas remarqué que votre valise était beaucoup plus légère à l’arrivée ? »

« J’étais déjà en pensée dans ma conférence de ce soir. Comment m’avez-vous si vite trouvé? Vous avez de très bons yeux, Monsieur ! »

« Non, j’ai une sorte de radar qui a l’œil sur tout, et sur ma valise en particulier. Un récepteur super intelligent, ici, dans mon smartphone, qui opère par mesure d’angles, et dans ma valise,  un petit émetteur.

Chris Rowland en reste bouche bée. Puis, se reprenant : « Et où peut-on trouver – euh, elle a un nom, cette invention? »

« Oui, Tracewave »

« Incroyable ce qu’on fait aujourd’hui ! »

« En effet !  Ce savoir-là, vous ne pourriez plus le transporter dans cette valise. En tout cas, pas dans une encyclopédie ! »

 

Traduit de l’allemand par Anne-Marie Geyer

 

logo

Imprint/Impressum

 

© Copyright 2014 TraceWave GmbH All rights reserved.

Our topics: Real time location system, RTLS, indoor-GPS, location, iBeacon, safety, security, wireless, GPS, ASIC, integrated circuit, employee safety, child safety, workplace safety, employee safety, lumber yard safety, production plant safety, refinery safety, oil platform safety, mining safety, warehouse safety, robust wireless, startup, high-tech.